PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louve, petite poète du clair de lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louve
Petite Graph Fantastique de ce forum
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Louve, petite poète du clair de lune   Sam 19 Avr - 10:16



Nom: inconnu
Prénom: Louve
Age: 8 ans

Situation Familiale: //



Les korrigans observent la petite Louve. L'enfant n'est pas très grande, surtout pour une humaine de son âge. Pourtant elle est mignonne, avec son corps fin, taillé par les courses entre les ruelles de Troïl, et ses diverses activités de jonglage. Sa peau est trop pâle, et le soleil n'arrive pas à la foncer. Elle voit qu'on l'observe, elle sourit. Ses fines lèvres découvrent ses petites dents pointues. Deux grands yeux marrons illuminent son visage. Ils sont souvent brillants de joie, ça n'est pas pour rien que les korrigans la laissent entrer ! Ses mains fines, durcies par les cals de l'escalade des toits, tiennent encore Ael, son petit lapin en peluche. Ael, ange... Drôle de nom pour un doudou. Elle a les cheveux longs et fins. C'est à cause d'eux que les humains ont parfois peur. Les humains sont étranges. Ils ont peur de tout ce qui change, et pourtant, ils apportent partout le changement. Pourquoi ont-ils peur de ses cheveux ? Mais parce qu'ils sont déjà blancs, comme ceux d'une vieille femme. Une drôle d'absence de couleur, car, d'après ce qu'on raconte, sa mère avait des cheveux de jais...



La petite Louve est très espiègle, elle aime rire, que ce soit avec ou des gens. Elle a appris des korrigans divers tours, qu'elle joue aux humains, avant de les dépouiller de la nourriture qu'ils ont en excès. Très joueuse, elle est aussi poète. Elle gagne parfois quelques petites pièces pour ses chansons, lorsqu'elle réussit à se faire inviter dans une taverne par un voyageur de passage séduit par la fillette. Patiente, elle sait rester calme, et affronte toute les situations avec simplicité. Son principal défaut est sa naïveté, elle fait confiance à tous et à toutes. Elle a très peur des monstres. Par deux fois, ils ont détruit sa vie.

Peuple:
Peuple des Plaines, je pense, si elle est d'origine de Troïl ?

Village: Elle est née à Troïl et y retourne parfois, mais elle préfère la lande et les korrigans.

Métier:
Vagabonde, voleuse et poète...

Position: neutre

Autre: Et bien, c'est moi ta graphiste dévouée...
J'aurais bien aimée qu'elle soit apprentie d'un magicien ou d'un chevalier, mais comme le forum vient de débuter, ça se fera en RP !
Corrigé par Mithrin


Dernière édition par Louve le Dim 27 Avr - 9:31, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve
Petite Graph Fantastique de ce forum
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Louve, petite poète du clair de lune   Sam 19 Avr - 10:23



*Mes souvenirs, mes premiers souvenirs... Je me rappelle de grands yeux verts qui me regardaient avec bonheur. C'est tout ce que je garde de ma mère. Deux yeux verts, brillants, si beaux... Etait-elle brune, blonde, ou rousse ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Les étoiles brillaient dans le ciel, comme en écho aux yeux émeraudes. Je sentais l'herbe caresser ma peau. Je pleurais sûrement, comme tous les enfants, mais je ne m'en souviens pas. La soirée était si belle. Mon regard se perdait dans le sien, et je caressais les étoiles. Je sentais sa peau douce sur ma joue, et mes cris devenaient rires. Elle me pressait contre son sein, et je buvais le bon liquide chaud. Je finis par m'endormir, bercée d'amour maternel.*

La petite fille s'arrête, les yeux brillants, les dents découvertes en un sourire pensif. Autour d'elle, allongés la tête dans les mains, les korrigans voient la scène devant leurs yeux. L'enfant reprend son discours d'une voix hésitante mais claire.

*Je fus réveillée par un cri de douleur. Un liquide chaud et rouge éclaboussa ma joue. Je hurlais. Une voix d'homme répondit en écho. Je ne compris pas, et je continuais de crier, encore et encore.*

Louve se tait, le visage décomposé. Elle reprend doucement.


*Je n'avais pas compris. Je le sus plus tard. Ma mère, une pauvre vagabonde, avait été attaquée par les monstres qui rôdent depuis quelques temps dans les campagnes, et des hommes du peuple de l'eau me sauvèrent la vie. Ensuite, pauvre bébé nouveau-né, je fus ballotée dans des bras inconnus, et des mains rudes me portèrent jusqu'à une ville des humains près de Troïl. J'entendais des voix fortes et rudes autour de moi. Je pleurais jusqu'à ce que des mains calleuses me plaquent contre une poitrine rebondie. Maelwenn était une bonne grosse tavernière plus toute jeune. Elle pleurait son enfant mort-né, quand les hommes m'ont mené à elle. Elle fut bonne pour moi, avec ses grosses joues et ses yeux noisettes pétillants. Son mari faisait partie du peuple de l'eau, c'était lui qui m'avait sauvé, avec d'autres hommes, lorsqu'ils avaient entendu un cri de détresse dans les champs. Personne ne connaissait la femme qui était ma mère, et tous supposaient qu'elle était une pauvre vagabonde, une femme seule et abandonnée, sûrement rejetée par un amant qui avait peur des responsabilités que lui donnerait un enfant. Moi, je grandis, heureuse, fille de Maelwenn, appelée Louve pour que la force de cet animal s'imprime en moi. Bébé, j'étais très sage, d'après ce que disait mon père.*

La gamine s'arrêta et regarda les korrigans qui l'écoutaient. Son visage s'assombrit quand elle continua.

*A quatre ans, j'étais une petite fille joyeuse, espiègle, que tout le monde appréciait. Les gens se fichaient de mes cheveux blancs. Ils disaient que j'étais leur petit louveteau de neige, ça me faisait rire. C'est à cette époque que je commença à courir la lande. Vous connaissez la suite. Je vous rencontrais chers korrigans, et je me mis à jouer avec vous. Vous m'apprirent beaucoup de choses merci. Vous êtes mes meilleurs amis...*

Un des korrigans lui somma de continuer son histoire, tandis que les autres acceptaient les remerciements de la petite fille d'un sourire. Elle reprit donc.

*Je venais chaque jour en cachette jouer avec vous, et je rentrais tard le soir. Que la lande est belle sous le clair de lune ! Une nuit, j'étais sortie en catimini pour jouer avec vous, et nous entendîmes des cris. Les monstres attaquaient le village. Absente à ce moment-là, grâce à vous, je crois que je fus la seule encore en vie. Je vécus une année terrible. Sans vous, mes amis, je ne sais ce que j'aurais fait. Je refusais de manger, de dormir, de rire...*

Les korrigans se rappelaient tous les tours qu'ils avaient essayé pour égailler la petite humaine, qui restait malgré tout inconsolable. Mais elle avait fini par guérir, même si son cœur avait toujours gardé une cicatrice. Louve n'avait plus jamais été aussi espiègle.

*Mon deuil finit par se terminer. Je dois encore vous en remercier. Puis, je voulus rejoindre de nouveau les hommes. Je pris mes bagages et partis à Troïl, accompagnée d'Ael.*

Elle caressa la peluche, seul souvenir de Maelwenn. Le petit lapin blanc aux yeux de verre lui répondit d'un sourire, et la fillette continua.

*Là-bas, je fut rejetée de tous. Mes cheveux blancs que Maelwenn aimait tant leur faisaient peur. Je volais pour me nourrir, même si on m'a toujours dit que ça n'était pas bien, il fallait bien que je fasse quelque chose. Je me joignis rapidement aux autres enfants des rues. Voler, partager, courir. Je crois que j'étais heureuse, même si Maelwenn n'aurait pas apprécié. Et de temps en temps je revenais vous voir, chers korrigans. J'ai appris la poésie, pour gagner quelques piécettes, et j'ai appliqué vos conseils. J'ai enfin réussi à jongler avec quatre balles !*

Les korrigans lui sourirent, depuis le temps qu'elle voulait réussir sans y arriver. Ça n'était pourtant pas très dur.


*Maintenant que j'y repense, ça fait longtemps que je suis à Troïl, et je m'y plais. J'espère qu'un jour je serais emmenée par un Chevalier pour devenir une apprentie !*
Corrigé par Mithrin


Dernière édition par Louve le Dim 27 Avr - 9:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Terrifiant-Tyran Tout-Puissant
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 16/02/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: Louve, petite poète du clair de lune   Dim 27 Avr - 11:47



Bienvenue !
(Ici je suis Bennigan Varec'h.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keoded-loar.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louve, petite poète du clair de lune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louve, petite poète du clair de lune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide Schéma " Clair de Lune"
» Premier nom d'une liste , combat au clair de Lune ! [Grahim - Taka Shinishi][Terminé]
» « La rêverie est le clair de lune de la pensée. » [Pv : Le Papillon]
» [Rue du Cloaque] Échauffourée sous le clair de lune [Terminé] [ROK]
» Xuěbēng au clair de lune (PV: Kuro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keoded-loar :: Administration :: Présentation :: Présentation validées-
Sauter vers: