PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En éspèrant trouver l' Enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: En éspèrant trouver l' Enfant   Mer 23 Avr - 15:27

Autant pour me rassurer que pour faire taire la petite voix interne qui me tient éveillé depuis des lunes, je me dit que l’espoir est la meilleure des motivations. Avec lui on peut franchir les moindres obstacles, faire abstractions des désillusions…Or l’Est ne m’offre plus d’espoir. Je n’ai donc plus qu’à me tourner vers le Sud ou il est encore permis d’espérer…Aussi infime cet espoir soit il, je m’y accrocherais de toute mes forces.

L’aube est encore bien loin sur le plateau brumeux et une silhouette encapuchonnée se dessine bientôt dans la pénombre complice. Une longue cape chaude oscille non pas par une quelcqonque brise de ces lieux figés mais par la marche rapide de l’homme…Celui ci n’est autre que l’un des trois maître magicien de ce monde, en mal d’accomplir sa quête…Trouver un enfant...L’enfant… digne de recevoir les connaissance magique héritées de la princesse disparue et qui régissent ces terres.
Après plusieurs jours seul à seul avec ses pensées dans l’incertitude du plateau brumeux, à côtoyer des créatures invisibles aux desseins loin d’être des plus réjouissants, le mage approchait de la civilisation…Enfin, cela est un bien grand mot pour parler du petit village de krakal, perdu dans la brume opaque du plateau et à l’aplomb de la mer agitée…Situé sur les hauteurs des falaises édentées, ces quelques habitations de pécheurs portaient, sinon la promesse d’un élève, celle d’un bon repas chaud. Un sourire mystérieux, dont personne n’aurait pu deviner la provenance naquit sur le visage aux traits fins de Bennigan…Cela faisait un bout de temps que, prit par ses obligations de Mage il n’avait pu passer du temps en ces lieux…Encore mal connu comme bien des lieux de ce monde, le plateau brumeux offrait une tranquillité bienvenue.
A l’approche des maisons aux contours déformés par la purée de pois qui leur donnait une allure fantomatique, l’homme se prit à se perdre dans les dangereux méandres de ses souvenirs…C’est ici, au sommet des falaises dont était originaire sa belle mère qu’il avait appris à lire. Les gens disent qu’il n’y’a pas de responsables, seulement des victimes…Dans l’esprit de Bennigan, cette affirmation était loin d’être vrai…Ceux qui restent avec leur doutes et leurs remords savent combien la culpabilité ne se dissout pas avec le temps…Tout à ses pensées, il ne remarqua même pas que ses pieds nus foulaient désormais les pavés des ruelles vides. Sa mine désormais sombre, il reprit ses esprits. Une bonne nuit de sommeil à ne pas veiller afin de ne pas courir le risque de se retrouver dans l’estomac d’une créature lui ferait le plus grand bien. Et pour cela, il connaissait la bonne adresse…Là ou tout visiteur se serait perdu, le Mage s’orienta sans difficulté entre les bâtiments gris et humide.
Bientôt il poussa une porte de bois d’ou s’échappait rires et chaleur, seule preuve attestant d’une présence humaine en ces lieux. La silhouette de laquelle s’échappait une force étrange fit quelque pas à l’intérieur de la taverne frétillante, renvoyant d’un signe de tête le salut de quelques vieux pécheur se souvenant du gamin curieux qu’il avait été. Dans ce village éloigné de tout, la bonne humeur et la chaleur humaine était au rendez vous. Après avoir commandé une soupe de poisson bien chaude, Bennigan s’empressa de rejoindre une place du fond de la pièce…Se soustrayant ainsi aux regards curieux, il extraya de sous sa cape sa sacoche en fourrure de bronthul et en tira son carnet. Il le déposa sur un coin de la table de bois et remercia le tavernier qui lui apportait sa boisson…L’heure matinale amenait de nombreux clients, la plupart des pécheurs s’apprêtant à sortir en mer…L’homme soupira et appuya sa tignasse rouge contre la pierre du mur derrière lui. La cheminée non loin de sa place ammenait une chaleur très agréable et accueillie avec délice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Jack Syner

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Dim 27 Avr - 15:53

Je recherchais des connaissances, les découverte su monde, je voulais en savoir plus sur plain de choses, après avoir appris le latin, le grec, l’astronomie et bien d’autres matières qui pouvait être utile pour découvrir les mystère de ce monde, je commençais à envisager de partir, un voyage, loin qui me permettrais de satisfaire ma curiosité, je sors tout droit d’un entrainement de deux mois avec un maitre d’armes venant d’une contrée inconnu, il m’a appris le maniement de l’épée des choses très basique rien de spectaculaire, juste de quoi éviter de me prendre un coup d’épée qui pourrait être éviter avec un peu d’entrainement. Mon voyage allait commencer, je partais seul, ce fut difficile de convaincre tous le monde, mais je réussi, je parti avec une épée courte et une grosse bourse d’or. Me voilà sur le chemin de l’aventure, vers l’inconnu…

Jack marchait tranquillement sur un chemin de terre où presque personne ne venait, la végétation avait commencé à recouvrir le chemin. On n’entendait que les bruits des bottes de Jack frappant le sol, il n’y avait presque aucun oiseau et ceux-ci ne chantait pas. Jack était curieux de savoir pourquoi, lui qui aime entendre la nature et ses bruits, il n’y avait même pas le bruit du vent, rien, Jack comprit qu’il y allait avoir une tempête, une grosse tempête, un vieille homme lui avait dit que quand il n’y à presque plus un bruit où même le vent ne souffle plus, c’est qu’un tempête ce prépare puis il lui avait dit de faire attention à lui. Jack ne savait pas si c’était vrai mais cela pouvait se vérifier, en observant ce qui se passera. Il continua à marcher, et rapidement il aperçu une ville, les maisons délabré commençait à faire face à lui, elles n’étaient pas bien grande, preuves que les habitants n’étaient pas riche mais totalement pauvre.
Une odeur de boit pourrie arriva jusqu’aux narines du jeune homme qu’était Jack, porté par le vent, l’odeur fit grimacé Jack, cette odeur était horrible et elle se mêla aux odeurs des ruelles, il y avait une forte odeur d’alcool et de moisissure, Jack était entré dans l’une de ces ruelles, il avait demandé où se trouvait la taverne de la ville à un homme qui n’était pas soul et qui avait l’air assez honnête, il avançai maintenant entre les ruelles et se retrouva bien vite, comme lui avait dit l’homme, en face d’une taverne avec une pancarte en bois qui indiquait le nom de la taverne, des rires retentirent en direction de la taverne. Il entra et une vague de chaleur et une forte odeur d’alcool et de vomis l’envahit. C’était désagréable mais Jack s’en fichait, il s’avança devant sous les yeux de quelques curieux pécheurs, il fit un signe de salut au responsable de la taverne et commanda une soupe aux poissons, il donna quelques pièces au tavernier qui lui fit u sourire joyeux en voyant les quelques pièces que le jeune homme venait de lui donner. Jack alla vers une table où un homme était déjà assis, il chercha des yeux une table libre mais rien alors il s’y avança et demanda à l’homme :

- Bien le bonjour, monsieur, puis-je m’asseoir à votre table ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Lun 28 Avr - 6:33

Bennigan laissa son esprit errer longuement, loin de la taverne et de l’agitation grandissante…Guidé par les paroles d’une chanson, entendue inconsciemment dans une des dernières villes parcourue…A coup sur chantonnée par des bohèmes, peuple qui connaissant l’art des mots…Des paroles au sens cachés, au sens à chercher. Les apparences…En tout cas ces quelques mots attrapés au vol l’emmenait désormais sur le chemin de la plénitude de l’âme… « Il y’a temps de choses à faire, Il y’a tant de choses à vivre, aller venir, parcourir prendre chaque route à l’envers…Se poser là sur le silence, le faire frémir, le faire vibrer et bien s’aiguiser les défenses…Entendrais je encore une fois le goutte à goutte…De ces pensées, triste passé si loin j’en doute…Oublierais je encore une fois que la mémoire…Aime tant se regarder dans le bleu du miroir… »
Perdu on ne sait ou, la ou seul savent demeurer les Maître Magicien à la pratique de la méditation régulière…ou seul savent rester ceux qui connaissent leur propre havre de paix, Bennigan aurait pu y rester encore longuement, si son instinct ne lui avait pas dicter de revenir sur terre. Ses yeux … s’ouvrirent doucement sur la taverne qui s’était emplie en quelques heures… Etrange, habituellement ces lieux sont bondés à la tombée de la nuit, pas en plein jour…Mais à Krakal, les pécheurs avaient pris l’habitude de se réunir entre eux afin d’échanger les dernières nouvelles avant leur départ en mer…Ainsi la taverne Frétillante subissait deux vagues déferlante, au grand bonheur de ses propriétaires ; l’une aux Aurores, l’autre au Crépuscule. Un mince sourire amusé naquit sur les traits fins de l’homme. Ses pupilles scrutèrent les lieux à la recherche de ce qui avait éveillé en lui ce sentiment étrange, comme une force longtemps recherchée…Interloqué, ses pupilles dans lesquels on pouvait lire une grande sagesse se posèrent alternativement sur les barbus présents…Qui jouaient aux cartes, qui partageaient les derniers ragots…Personne qui aurait pu répondre à son attente. Le mage s’apprêtait à se replonger dans une réflexion réparatrice, posant ses cheveux désordonnés sur la brique murale, mais une brise fraîche et salée s’engouffra alors par la porte d’entrée. Quelques regards se tournèrent vers le nouveau venu ; certains s’en détournèrent rapidement, d’autre au contraire, tel que Bennigan, se mirent à le détailler. Sa silhouette n’était en rien caractéristique du plateau brumeux. Et à en croire les chuchotements qui fusèrent, il était inconnu du patelin…Le jeune inconnu s’empressa d’aller quémander à manger au près du tavernier dont les pièces clinquante déposées sur le comptoir se chargèrent de convaincre qu’il n’était pas venu faire la manche. A moins qu’il ne soit qu’une incarnation ou une apparition, il avait du parcourir un long chemin, et sur le plateau brumeux, la compagnie n’était pas forcément rassurante. Lors de son périple, le Mage avait sentit à plusieurs reprises des présences inconnues à ces cotés, qui se dérobait à sa vue dans la brume complice…Tandis que ce jeune téméraire faisait quelques pas dans la pièce, se rapprochant par la meme occasion de Bennigan, ce dernier put apercevoir entre deux oscillements de sa longue veste de voyageur, une courte épée qui maniée avec dextérité devait etre redoutable…L’homme afficha un sourire énigmatique. Le garçon après avoir à son tour fait le tour des lieux de son regard vert vint auprès de sa table.

« Faits donc mon jeune ami, cette banquette est publique. »

Il lui adressa un sourire de bienvenu tandis qu’il déposait son écuelle de soupe de poisson. Varec’h jeta un rapide coup d’œil sur la sienne, vide depuis bien longtemps. Il est vrai que ce plat, mitonné par la fille du tavernier (comme il avait pu l’observer à loisir depuis son arrivée) à partir de poisson frais était fameux…Et bien venu après plusieurs jours de marche.
Le gamin avait du d’ailleurs entreprendre de remplir son estomac le plus vite possible à en croire la vitesse avec laquelle il maniait la cuillère. Afin de lui éviter l’étranglement et les mots de ventre, le Mage se décida d’entamer la discussion…De toute manière, il fallait qu’il sache…Oui…Cette force qui émanait du jeune garçon, que percevait les magiciens, était elle issue de sa personne, ou était ce un mauvais tour de son esprit…Avant de parler, Bennigan observa en détail le jeune inconnu. Son regard laissait paraître une grande soif de savoir. Après avoir discrètement glissé sa sacoche de magicien sur ses genoux, sa voix amicale teinté de mystère s’éleva dans leur alcôve, à l’abri de toute oreille indiscrète…

« Je n’ai pas l’habitude de voir d’aussi jeunes gens en ces terres reculées et rudes…D’ou vient tu jeune ami ? »

Tout en parlant, il héla le tavernier dont le comptoir n’était pas bien loin…Il commanda deux peintes de bières avec un sourire rassurant à l’adresse du garçon inconnu. S’il n’aimait pas, il se chargerait de la finir ^^. Leur boissons ne tardèrent pas. C’est alors que le propriétaire des lieux lorgna la bourse bien épaisse du jeune homme. Bennigan le dissuada immédiatement…

« Ne compte pas le saouler pour le voler…C’est moi qu paye. »

Il lui tandis deux pièces et deux autres pour son pourboire, ainsi les laisserait il tranquille. Le maître magicien dans un sourire rassurant conseilla au gamin.

« Veille à la maintenir cachée si tu ne veux pas te réveiller sans le sou perdu dans la brume…Ce village est tranquille et sympathique, mais de pauvres gens restent imprévisible… »

Regard entendu…Bennigan attendait la réponse à sa première question, tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Jack Syner

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Lun 28 Avr - 22:36

Après que Jack fut assis et après avoir remercié poliment l’homme, il jeta un coup d’œil autour de lui pour mieux voir où il venait d’atterrir, l’endroit était chaleureux un bon feu de bois dans la cheminé. Il sourit, un peu de chaleur lui ferait du bien, voilà à présent deux semaines qu’il était partis de chez lui, il avait du se débrouiller avec ses propres moyens. Il se nourrissait d’animaux, se lavait dans des rivières qui paraissaient propre et il se réchauffait pratiquement jamais à l’aide d’un feu de bois alors ces nuits avait été froides du moins jusqu’à maintenant. Autour de lui plusieurs hommes louchaient sur sa bourse sans qu’il ne s’en rende vraiment compte. Son regard se posa ensuite sur un l’homme en face de lui, Jack le trouvait très intéressant : il paraissait mystérieux mais contrairement à lui les autres personnes ne chuchotaient pas dans son dos en demandant : c’est qui lui ? Il vient d’où ? En tous cas sa bourse m’intéresse qu’est ce que t’en pense ? La pêche n’est pas bonne un peu de sous me ferait le plus grand bien, n’est ce pas ? Jack n’était pas super a l’aise avec tout ces pécheurs et pauvres gens, il avait bien remarqué qu’ici les hommes n’était pas heureux mais alors pas du tout, ils étaient pauvres et la première cause de mortalité était à cause de la sous alimentation. Les gens seraient près à tuer pour avoir de l’argent ou de la nourriture, décidément cette endroit n’était pas des plus agréable du moins les gens qui y était. L’homme en face de lui avait une belle chevelure rousse des yeux qui vous transperçait l’âme, vraiment très impressionnant. Sans s’en rendre vraiment compte, et fait pas sécurité sûrement, il avait une main posé sur son épée courte. On ne sait jamais il devrait peut être se défendre en cas d’agression. Le tavernier arriva avec la soupe aux poissons commandé par le jeune homme ce qui fit sourire celui-ci, cela faisait longtemps qu’il n’avait put manger se genre de repas, surtout que la soupe aux poissons était un de ses plats préférés. Jack se mit donc rapidement à mangé tout en gardant de bonnes manières il ne voulait pas paraître comme un mal propre quoique que ça ne devrait pas étonner grand monde. Des pécheurs commençait à partir, il parlait d’aller péché, c’était sûrement l’heure d’aller travailler pour ces braves gens. Jack remarqua que l’homme en face de lui avait fini son repas et se demandait pourquoi il était encore, peut être voulait-il parler avec Jack ou alors voulait-il encore commander quelques choses à manger, c’est vrai que les repas était bon et copieux ici. C’est alors qu’une belle voix s’éleva et semblait s’adresser au jeune Jack, c’était celle de l’homme en face de Jack. Celui-ci releva ses yeux et les posa sur ceux de l’homme qui lui adressait la parole, l’homme semblait vouloir se faire discret, faire en sorte que personne ne l’entende. Il lui demandait d’où il venait, devait-il lui répondre ? C’était un étranger, certes, mais il semblait d’être un honnête gens, de bonne souche et une personne de confiance sans aucune mauvaises attentions avant qu’il ne put répondre l’homme héla le tavernier pour lui demander deux bières, Jack en avait déjà but et cela ne le dérangeait pas d’en boire. Le tavernier s’empressa d’arriver avec les deux bières commandé par l’homme, il louchait sur sa bourse comme s’il attendait que Jack sorte un grand nombre de pièces d’or rien que pour lui et pour seulement deux bières, Jack se méfiait c’est alors que l’homme à sa table prit sa défense et dit au tavernier que c’était lui qui payait pour les deux bières. Le tavernier parut quelques peu contrarié mais Jack encore plus, il croyait quoi le tavernier ? Qu’il était assez stupide pour se faire avoir de cette manière là, non mais, pour qui se prenait-il ? Bien sûr Jack ne fit rien paraître et laissa passer l’affaire comme si de rien était. Il cacha sa bourse quand l’homme lui conseilla, il avait raison même l’homme à la tignasse rousse le disait, les gens ici serait près à l’agresser pour lui voler sa bourse mais il n’en fut pas très étonné ces pauvres gens mourraient de faim, et ne pouvait gagner assez d’argent pour faire vivre correctement leur famille. Jack prit enfin la parole :

- Je viens tout droit d’Ys, j’y suis né et j’y ai vécu depuis ma plus tendre enfance, à présent je voyage n peu pour découvrir ce mon et ses mystères, je cherche à connaître de nouvelles choses. On raconte bon nombre de légende et j’aime voir si cela se révèle être vrai.

Jack aimait bien parler, il était très joyeux de perler à quelqu’un, il n’avait parler à pratiquement personne depuis son départ et cela lui paraissait assez triste pour lui, lui qui parlait si souvent avec n’importe qui et à n’importe qu’elle moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Jeu 1 Mai - 14:23

[ mes cheveux ne sont pas roux mais rouge ^^ ]

Bennigan observa ce gamin qui devait à coup sur se trouver en pleine puberté…En témoignait sa silhouette fine et élancée sujette à coup sur à de grands changements. L’éternel sourire mystérieux qu’il avait pris l’habitude d’arborer naquit à nouveau sur son visage aux traits fins emplits d’énigmes. Il l’avait questionné de sa voix chaleureuse, dans ce qui ressemblait à un murmure en comparaison des rires graves et sans retenue qui fusaient dans la taverne. Non pas qu’il ne voulait absolument pas qu’on les entendit, mais plutôt afin d’éviter la curiosité des clients.
Un jeune voyageur en terre inconnue était souvent la cible des personnages portant le masque de la bienvenue, mais qui se révélaient être,
lorsque le temps des précautions se trouvait révolu, le plus machiavélique des manipulateurs. Combien de fois le mage avait entendu les rumeurs de disparitions de jeunes garçons et jeunes filles, tandis que florissais en certains endroits du pays les ventes d’enfants esclaves,
dont seuls les habitués connaissaient Le Lieux et l’heure…
Les pupilles de Varec’h soutenaient sans sourciller le regard vert émeraude du jeune inconnu. Des yeux qui laissaient paraître sa vivacité d’esprit
et débordaient de soif de connaissances. Sans quitter son sourire, une affection qu’il prit soin de ne pas laisser paraître prit naissance en son fort intérieur pour ce jeune homme qui n’avait pas du hésiter à quitter foyer et famille afin de partir à l’aventure.
Enfin, peut être que le sevrage avec les parents n’avait pas était si difficile… Lui même n’avait pas demandé mieux afin de chasser son père de son quotidien…Bennigan prit soin d’enregistrer chaque détails, chaque gestes de son interlocuteur…Peu de gens utilisaient leur sens de l’observation lors de nouvelle rencontre, sens pourtant bien utile pour décrypter des attitudes en apparences anodines mais qui traduisaient en réalité la personnalité de chaque individus…Enfin la personnalité…En tout cas certains traits de caractères…
Le jeune homme l’observait lui aussi à sa manière lorsque Bennigan haussa la voix. Ce dernier s’amusa en lui même et se soumit de bonne grâce à ce regard inquisiteur silencieux… De nouveau il ne laissa rien paraître de ses impressions, mais il eut une pensée satisfaite vis à vis de l’enfant.
Il ne se fiait pas à ces premières impressions…et était loin d’être naïf, qualité utile pour errer sur les routes du pays.
Le jeune inconnu finit sans doute par décider qu’il pouvait accorder une confiance toute relative à cet homme, venu lui aussi de nulle part, et inclina la tête en guise de remerciement. Bennigan lui adressa un nouveau sourire amical. Ses conseils furent suivis à la lettre, et l’enfant déroba à la vue de tous sa bourse bien remplie. D’ailleurs, le tavernier fut rappelé à l’ordre par le jeune homme lui même, au prix d’un regard dissuadant…
Varec’h s’en amusa imperceptiblement. Le gamin devait savoir manipuler son arme, et ferait certes bien des dégâts, mais le mage savait par expérience que seul contre un village de pécheurs, les chances étaient moindres. Mais l’assurance du garçon lui suffirait pour le moment…
Il était à la recherche d’un savoir… Et il avait beaucoup à apprendre… Encore un point qui le fit grimper haut dans l’estime du mage.
La détermination était une clé de l’apprentissage, même si le jeune inconnu n’avait sûrement pas encore conscience des infinis mystère à percer…
La taverne se vida rapidement dès le moment ou les rayons matinaux frappèrent la vitre teintée de la pièce basse de plafond.
Les cendres se consumaient doucement, continuant à faire part de sa chaleur agréables aux des derniers habitants présents. L’alcôve du fond offrait vraiment un étrange spectacle à tout regards… Un homme à la chevelure rouge duquel émanait un sentiment indéfinissable, mystérieux, face à un jeune voyageur au cheveux blanc, lapant sa soupe tiède. Le Maître magicien, poussé par la désertion des lieux reprit la parole après un silence loin d’être dérangeant. Tout en déposant sa sacoche de Mage sur le rebord de la table, il s’adressa un interlocuteur d’une voix empreinte de mystère, bien plus que ces premiers mots…


« As tu déjà entendu parler des Maîtres Magiciens ? »

Ses yeux verts profonds , pétillants d’une lueur énigmatique, scrutaient la tignasse pure qui soulignait les traits fins du gamin, guettant la moindre réaction de sa part. La force inconnue, que seul Bennigan percevait, qui émanait de celui ci se fit plus nette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Jack Syner

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Sam 3 Mai - 15:37

[ Excuse moi mais dans ton premier post tu dit poser ta tignasse rousse contre le mur, c'est vers la fin. Je vais éditer mon post et corriger. ]

Le regard du jeune voyageur était toujours plongé dans celui de l’homme à la tignasse rouge, les yeux de l’homme avaient une certaine intensité qui réveillait la curiosité du jeune Jack. Les yeux de l’homme reflétaient une grande aventure, une quête, il avait dû vivre bon nombre d’événement terrible et étrange mais il y avait aussi une grande part de mystère. La taverne était pratiquement vide il ne restait plus aucun pécheurs mais seulement quelques voyageurs ou des habitants sans travaille vivant dans le village. La chaleur du feu de cheminée était un peu moins intense, il ne restait presque que des braises et cendres qui persistait à donner de la chaleur à cette taverne. Jack avait bientôt fini son repas, l’assiette était presque vide, il avait mangé très rapidement. Il prit sa chope et bu un peu de bière avant de remettre toute son attention sur l’homme à l’étrange chevelure rouge. Il entendit alors deux voyageurs derrière lui parlé d’un sujet qu’il, n’aurait pas encore pu imaginer : la vente d’enfants, apparemment il y avait des ventes d’enfant dans le coin, la plus importante de toute la région. Le jeune homme frissonna ça n’avait rien d’étonnant, de nombreux jeunes hommes et jeunes filles étaient enlevés et le nombre augmentait au fil des années. Le jeune voyageur posa sa cuillère à côté de son assiette et repris une gorgée de bière. Dans la taverne quelques rayons du soleil passaient par les vielles fenêtres. L’homme qui lui faisait l’intriguait, un moment de silence leurs permis de se regardé pour voir un peu les qualités de l’autre. Jack avait appris, à ses dépends, d’observé dès la première rencontre une personne, pour mieux la connaître dès le début et ne pas tomber sur une personne avec de mauvaises intentions, mais pour cela il n’y avait pas à s’en faire, il ne savait pas comment il le savait mais c’était sûr, pour Jack, que l’homme n’avait aucune mauvaise intention. Peut être avait il un sixième sens, en tout cas, il pouvait parler de certaines choses sans crainte avec l’homme à la tignasse rouge. Il regarda l’homme, un corps bien battit, une magnifique chevelure rouge qui impressionnait le jeune Jack, des yeux d’une telle intensité que Jack n’en verras sûrement jamais, des vêtements de bonne qualité mais cela n’avait que trop peu d’importance aux yeux de Jack. L’homme qui lui faisait face avait l’air de ne pas être inconnus aux habitants du coin, il avait, peut être, vécu ici pendant quelques temps où alors y était il né en tous cas ce n’était pas la première fois qu’il passait par ici contrairement à lui pas grand le regardait avec envie ou curiosité. Il était difficile pour Jack d’en savoir plus sur l’homme à la tignasse rouge, il n’était pas encore assez âgés et ces connaissances était minimes en matières d’observation. De plus les maitres en la matière étaient rare et encore plus rare étaient ceux qui aurait voulu prendre le jeune voyageur en apprentissage pour quelques temps. Jack écouté de nouveau la voix étrangement mystérieuse et doucereuse de l’homme lui posé une question. Une question bien étrange qui surprit un peu le jeune Jack, il n’avait pas l’habitude qu’on aborde ce genre de sujet pour ne pas dire jamais. Certes il avait entendu parler des maitres magiciens et pas qu’entendu : il avait réussi à obtenir quelques documents d’une rareté rare sur les magiciens. Il savait que c’était des personnes en très petit nombres, on disait qu’il était trois maitres magiciens. Et qu’en ce moment même deux ou peut-être tous cherchait un enfant ou deux, pour devenir un apprenti magicien ainsi les maitres pourraient offrir leur connaissance. Mais Jack avait perdu espoir de rencontré l’un d’eux. Le jeune ne se trouvait pas spéciale, à part une grande faciliter à apprendre des choses et une soif de savoir à comblé il ne se trouvait vraiment pas grand choses qui sortait de l’ordinaire certes beaucoup de gens, même adultes ne lui arrivait pas à la cheville aux niveaux des connaissances qu’il avait acquis au cours des ces nombreuses dernières années de son enfance et celles de se son adolescence mais il ne devait pas y avoir que lui en quête de savoir. Jack rêvait tout de même de pouvoir au moins rencontré l’un d’eux. C’étaient des êtres très mystérieux et très impressionnant. Il arrivait avec une grande faciliter à se mêler à la foule. Il avait aussi appris qu’ils pouvaient utiliser la nature comme source de pouvoir ou un truc dans le genre mais pour lui cela était difficile à comprendre et de plus il ne savait si ce qu’il avait appris était vrai ou totalement inventé. Il savait aussi que les maîtres magiciens pouvait être des hommes mais aussi des femmes, cela ne l’avait guère étonné quand il l’apprit, il éprouvait un grand respect pour les femmes, ce qui n’était pas le cas de tout les hommes du oins les hommes en très grande majorité. En résumé il ne savait pas grand choses des maîtres magiciens. Cela l’intriguait que l’homme lui pose cette question, peut être cherchait il des informations sur ces grand maitres magiciens. Jack décidé de lui répondre :

- Je ne sais pas grands choses mais ce que je vais vous dire j’en suis sûr. Les maîtres magiciens peuvent êtres des hommes mais aussi des femmes. Ils sont en ce moment en quête d’un enfant ou de deux enfants pour leur offrir leurs connaissances dans beaucoup de domaine mais principalement la magie. Ils savent reconnaître l’enfant digne des connaissances des maitres magiciens mais comment, ça c’est une question que seuls les maîtres magiciens pourraient répondre. Voilà tout ce dont je sais sur les maîtres magiciens, de mon plus jeune âge je leur voue un grand respect et je les admire ce sont des gens tellement mystérieux avec de très grandes connaissances.

Jack se rendit compte qu’il ne s’était pas présenté à l’homme, il voulait savoir son nom et allait lui demandé mais la politesse demandait à ce que l’on se présente avant de demande le nom de l’autre personne. Le jeune homme éleva de nouveau sa voix qui se fit un peu plus discret que tout à l’heure :

- Excusez moi je ne me suis pas présenté : Je me nomme Jack, Jack Syner.

Il se retenu de dire "Et vous ?" cela était peut être pas très poli et Jack préférait que l’homme se présente à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Mer 7 Mai - 9:29

[excuse moi, effectivement c’est moi, j’ai rectifié ^^]

Seul demeurait le tavernier qui effectuait ses allées et venues quotidiennes afin de tenter de rendre à la taverne son état initial, essuyant coulées d’alcool, aérant la pièce, replaçant chaises et bancs… Son fils lui donnait un coup de main pour débarrasser les tables. Bennigan l’avait déjà croisé à quelques reprises, c’était un jeune homme vigoureux, qui s’était marié il y’a peu à Ys et revenait de temps en temps mettre à disposition de son père son temps libre. Il n’hésitait pas à traverser ainsi une fois par mois le plateau brumeux pour rendre visite à sa famille. Le mage lui adressa un sourire chaleureux qui trouva échos sur les traits du jeune adulte. Les mains chargées de vaisselle, ce dernier parvint jusqu’à leur table et leur demanda s’ils désiraient de nouveau quelque chose. Bennigan répondit négativement en remerciant l’initiative. La taverne n’avait pas pour habitude de recevoir des clients jusqu’à cette heure avancée de la matinée… Ils se retrouvèrent bientôt seuls à leur table de bois. Le magicien faisait confiance au maître des lieux, l’ayant vu grandir, il était au courant de ses activités peu communes… Les maître magiciens ne se cachaient pas vraiment, mais prenaient soin d’entretenir le mystère qui les entouraient… La discrétion était en effet de mise en ces temps troublés, et la méfiance se trouvait être un rempart efficace. Les créatures du diable aurait eu un malin plaisir à ramener à leur propre maître un être ayant hérité des connaissances triviales de ce monde… Son secret mis au gout du jour par Dahut avant qu’elle ne disparaisse constituait, sinon un moyen de le battre sur son propre terrain, une arme et des connaissances redoutables… Les trois mages conservaient cependant quelques connaissances de confiances réparties dans ce monde, utiles pour trouver refuge, ou se constituer des étapes… Et la taverne frétillante et son gérant en faisait partie. Bennigan cultivait certes une confiance toute relative à ces vieilles connaissances, mais au moins pouvait il parler, mesurément bien entendu, de son savoir sans que cela éveille convoitise ou autre sentiment belliqueux… Sans crainte, l’homme difficilement qualifiable autrement que par l’adjectif énigmatique, découvrit au regard émeraude du gamin sa sacoche en peau de bête. Toute originale qu’elle soit, on la devinait usée et de la forme des plus classiques. Néanmoins, à y regarder de plus près, la fourrure dont elle était recouverte classait la besace loin des sacs communs utilisés par les voyageurs parcourant le pays dans tout les sens… Tout en écoutant dans un sourire mystérieux, indéchiffrable les paroles du garçon, Varec’h extraya de sa sacoche de la guilde un petit carnet que le temps n’avait pas ignoré. Il l’ouvrit sous la tignasse blanche du garçon , découvrant de nombreux signes étranges ; des runes… Les yeux brillants, animés de l’éternelle lueur scintillante, issue de la magie qui coulait continuellement en lui à force de longues séances de méditation, le Mage observa l’enfant face à lui. Tandis que celui ci observait le carnet, son corps laissait échapper une chaleur désormais palpable… Un énième sourire naquit sous les cheveux désordonnée de Bennigan. Il l’avait trouvé… Son instinct de Magicien le lui criait. Sans une once d’hésitation, il prit à son tour la parole…

« Et bien jeune homme, tu me sembles bien renseigné sur le sujet…Je vais néanmoins compléter, sans rentrer dans les détails pour le moment tes dires… En effet, les Maîtres Magiciens peuvent être femmes ou hommes… Et ils sont en effectivement à la recherche d’enfants susceptibles de recevoir le savoir dont leur à fait don la princesse Dahut avant de disparaître… Néanmoins, leur savoir n’est pas infini, et ils ne cessent de parcourir ce monde afin de percer toujours plus de secrets, d’acquérir toujours plus de connaissances… Ils affrontent bien souvent l’ignorance, la méfiance, le doute… Et se chargent d’explorer les contrées mal connues… Outre la magie, ils ont une connaissances parfaite de la géographie et de l’histoire… Et comme la magie va de paire avec une excellente forme physique, leurs esprits n’est pas seul concerné. »

Sa voix profonde s’arrétta, laissant planer l’échos de ces paroles entre eux… Son attitude laissant transparaître un instant les secrets qu’il gardait, s’évanouit dans un grand sourire chaleureux, chargé de sous entendu inconnus… Les sens développés du Mage sentirent la confusion qui agitait le corps du jeune homme en proie à de profond questionnement. Doucement, Bennigan reprit le mince carnet et le remit à sa place, bien au chaud, dérobé à la vue de tous. Enfin, il daigna reprendre la parole après sa tirade qui exigeait des explications…
Ses pupilles rencontrèrent celle de Jack…

« Ravi de faire ta connaissance jeune Jack porteur d’espoir… Appelle moi Bennigan…Maître Bennigan. »

Sans plus de cérémonie, il se leva, sa tignasse rouge en bataille se recouvrant de sa cape de voyageur, s’apprêtant à sortir.
Son esprit demeurait fixé sur le jeune homme guettant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Karkan ham
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 10/05/2008
Age : 24
Localisation : voyage dans le monde, apprenant à mes apprentis l'art de la magie.

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Jeu 15 Mai - 0:03

Karkan arriva à la taverne, sa grande cape noir sur ses épaules. Il faisait une chaleur torride à l'exterieur. Les soleils, haut dans le ciel, brillaient d'une lumière puissante, et cela commençait à monter à la tête de Karkan. Il ne supportait pas trop la chaleur. Même s'il en avait l'habitude, la chaleur lui montait toujours à la tête. Karkan entra dans la taverne en regardant cette pièce vaste et chichement éclairée. L'ambiance qui y reignait avait l'air quelque peu triste. Seuls des hommes à l'allure pocharde se tenait dans certain coin de la taverne, discutant entre eux d'une voix faussement heureuse, ou buvant une biere, dans un silence assez pesant. Ce devait surement être des pécheur. Karkan savait que ce village était réputé pour être un village pécheur. Ce village était de même l'un des plus pauvres village du Plateau Brumeux. Mais la réponse à l'expression : " tout ce qui est riche n'est pas forcement beau " était à prendre en évidence, car, bien que cette ville soit d'une pauvreté bien démarquée, elle était d'une très belle apparence. Il semblait que ses habitants méttaient tout ce qu'il pouvait mettre en vigueur selon leur moyens afin que la ville soit assez belle pour accueillir les voyageurs. Karkan entrait donc dans la taverne, pensant toujours au ennuis qu'il avait pour se trouver un apprenti. C'était bien beau ! " Cher maître magicien, je vous donne la seule tache de vous trouver des apprentis afin qu'ils deviennent magicien et qu'ils défendent eux aussi leur monde. " Oui c'était bien beau ! Mais " la seule tache " était une tache bien difficile. Il fallait les trouver, ces jeunes gens aux capacités étonnantes. Soudain, Karkan se réveilla d'une sorte de transe entre une crise de nerf mentale et un appaisissement de l'esprit. Il venait de sentir quelque chose d'étrange. Là, le mot sentir n'avait pas le sens propre " sentir une odeur ". Non, là, le sens était " apercevoir quelque chose " au sens figuré. Il venait donc de sentir quelque chose. Une aura très peu commune pour des personnes normales. Il y avait tout d'abord une aura faible, mais une aura comme même. Et il y avait aussi une aura très puissante, identique à celle de Karkan. Karkan releva la tête. Des magiciens ici ? Celà est rare ! C'est alors qu'il s'aperçut que l'aura venait d'un jeune garçon aux longs cheveux clairs. Et la deuxième aura venait de....Bennigan Varec'h ! Bennigan était ici ! Celui-ci se leva alors, après avoir eu une discussion que Karkan ne pouvait douter des parôles de cette conversation. Il semblait que Bennigan avait révellé en partie au jeune homme l'existance de ses pouvoirs. Maintenant, restait à savoir si je jeune garçon avait bien comprit ce que lui avait dit le maître magicien. Karkan s'avança doucement vers Bennigan et lui dit :

_Et bien ! Jamais je n'aurais pense que l'on se reverrais aussitôt ! Alors, je remarque que tu t'es trouvé un apprenti. C'est bien ! Comme tu peux le constater...Moi, je n'en ai toujours pas, et je commence sèrieusement à désespérer ! Je sais pourtant qu'il y a beaucoup de magicien dans ce monde, seulement, certain ont la faculté, sans qu'ils ne s'en rendent compte, de cacher leur aura magique. Et puis il y a surement que je ne cherche peut-être pas assez ?

Karkan regarda Bennigan attentivement, guettant un début de réponse à ses plusieurs questions. Mais avant que celui-ci ne réponde, Karkan avait jeté un rapide coup d'oeil au jeune garçon qui les regardait, interloqué, ne comprenant plus un mot et un sens à ce qu'il se passait. Mais celà était normal, c'était le coup. Et peut-être avait-il du mal à assénérer tout celà, et peut-être n'y croyait-il pas, ou peut-être n'arrivait-il justement pas à comprendre ? Celà faisait beaucoup de "peut-être", mais il valait mieux qu'il y en ai beaucoup, et les respecter, plutôt que de foncer tête baissé dans la première solution qui semble la meilleure alors qu'elle est à des kilomètre de la vérité. Bref, que de charabia et d'embrouillement dans la tête de Karkan. Il reporta son attention sur Bennigan, se focalisant sur sa réponse et sur rien d'autre. Le jeune homme à côté l'intriguait, et il préférait se focaliser sur autre chose plutôt que de penser à toutes les idées qui voguait dans son esprit, cherchant à voir le jour ou à s'épanouir et à étendre ses "questions/réponse" dans l'esprit devenu douloureux du maître magicien, Karkan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Syner

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Jeu 15 Mai - 0:42

Jack regardait un instant autour de lui, la taverne baignait dans une petite chaleur, et était éclairé uniquement par le soleil qui venait tous juste de se lever. Il remarqua alors qu’un journal avec une couverture de cuir très usé dépassait de sa poche il le rangea mieux dans sa poche pour que personne ne le lui pique. C’était son journal, le journal où il notait les grands événements concernant ce monde pour voir s’il y a des rapports et il servait aussi ç noter tous les lieux qu’il à visiter ou simplement visiter. Il y avait déjà noté " Krakal " pour ne pas à avoir le faire après. Oui, sa devise est : Fait ce que tu as à faire le jour même et pour ne pas avoir à le faire le lendemain. Le dire était toujours un peu compliqué et on s’emmêle vite les pinceaux mais Jack avait toujours rejeté la faciliter et faisait toujours de son mieux comme ça, quand il échouait, il ne le regrettait jamais. Mais on s’éloigne de l’histoire là… Donc Jack était dans la taverne et il venait de rencontré un bel homme étrange et mystérieux (même si ça revient au même). Il venait de compléter ses dires et d’ajouter quelques nouvelles informations sur les maitres magiciens. Mais pour Jack il n’y avait rien d’étonnant pour le moment enfin rien de vraiment surprenant. Ce qu’il le surprit fut les dernières paroles que Bennigan venait de dire : porteur d’espoir… Appelle-moi Bennigan…Maître Bennigan. Ces mots résonnaient dans sa tête déjà remplie de pensées qui voguait dans tous les sens sans compter les questions. Puis un déclic ce fit dans la tête du jeune homme. Ce pourrait-il qu’il soit un des enfants que recherche les maitres magiciens ? Cela paraissait absurde pour le jeune homme et il se posait de nouvelles questions qui s’ajoutaient à celles déjà présente. Jack se demandait dans quoi il allait peut être s’embarquer. Il allait vraiment devenir un apprenti et l’homme allait il vraiment être son maitre pour lui enseigné de nombreuses notions connu que des magiciens et de très rares personnes vivant dans ce bas monde ? Jack restait assis complètement abasourdi. Mais quelques chose l’attira, sa curiosité c’était réveillé à l’entré d’un homme. Un aire commun avec le peut être futur maitre de Jack : Un côté mystérieux au premier regard, du moins c’est ce qu’il en était du point de vue du jeune homme. Mais l’homme était quelque peu différent : il était vêtu d’une cape noire, le regard dur mais en même temps il paraissait sympathique. Un nouveau point commun trouvé par le jeune Jack : Il avait l’air d’avoir vécu beaucoup de choses tout les deux. Il posa alors son regard sur celui de Bennigan qui était debout depuis déjà quelques minutes et qui regardait le jeune homme en silence. Ce silence n’était pas du tout gênant, bien au contraire il permettait au jeune Jack de réfléchir mais il devait réfléchir à pleine vitesse et prendre une décision : croire ou ne pas croire en ce que venait de dire Bennigan ce qui pouvait enchainer une autre décision : le suivre ou ne pas le suivre ? Mais à cette pensée Jack trouvait la question un peu ridicule. Il allait sûrement le suivre. L’homme qui venait d’entrer c’était alors avancé vers Bennigan comme s’il le connaissait et ses futurs paroles allait prouver que c’était vrai. L’homme prononçât le nom de l’homme à la tignasse rouge et lui posa quelques questions qui surprirent encore plus le jeune Jack. Apparemment Bennigan était vraiment un maitre magicien et lui devait forcément être un potentiel. Il le regarda quelques secondes un peu interloquée puis il se leva et s’avança vers l’homme à la tignasse rouge avec la ferme intention de recevoir son apprentissage. Il fit un bref signe de salut à l’homme et glissa à l’oreille de l’homme d’une voix suave et discrète :

" Je suis ravi aussi de vous rencontrer… Maitre Bennigan. Je suis un peu surpris mais j’ai bien compris. Je serais enchanté de recevoir l’apprentissage pour devenir magicien. "

Jack était tout heureux, son avenir allait être passionnant, remplie d’aventures. Son regard pétillait de se joie et de soif de nouvelles connaissance. Il pensait déjà aux travaux qu’il allait devoir entretenir autant physique que psychologique. Il devra sûrement travailler son corps pour qu’il devienne musclé mais il était déjà très bien formé. On pouvait voir ses abdos commencer à se définir et ses muscles travaillait tous le toujours grâce à son voyage qui demandait beaucoup de travaux pour pouvoir se nourrir, trouver un toit pour dormir et plein de choses de ce genre. Il se tourna vers l’homme et attendit que Bennigan prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Ven 16 Mai - 9:26

Sa besace retrouva sa place contre sa hanche, à l’abri sous sa cape de voyageur. Un vêtement bien utile pour ce magicien dont les pas ne cessaient de le mener aux quatre coins du monde…Légère et facilement pliable, constituant une couverture contre le froid mordant des sommets des Montagnes pourpres, ultime barrière contre les vents et les embruns violents de l’océan… Ses cheveux en batailles, peu commun, d’autant plus surprenant pour ceux qui le savait magicien, accueillirent l’ombre de sa capuche haute et confortable. Elle aussi ayant sa propre utilité, rempart contre les morsures du gel aussi bien que du soleil traître, notamment dans le désert ,mais surtout rendait elle justement cette tignasse aguicheuses discrète. Car surprenante, elle attirait facilement le regard, et par là même la curiosité…Et pour un maître magicien, la curiosité d’autrui pouvait se révéler être dangereuse…Paradoxe quand eux même la cultivait, afin de s’intéresser à toute choses, même les plus insignifiantes en apparence. Mais le savoir est une arme, et des personnes malveillantes découvrant leur statut d’ancien ami de la princesse aurait pu l’utiliser à mauvais escient… En ce monde, biensûr chacun avait connaissance de l’existence de ces énigmatiques Magiciens, mais cela restait tout de même plus un mythe qu’une réalité pour la majeure partie de la population, mis à part quelques privilégiés, personne ne savait QUI possédait les connaissances héritées de Dahut.
Bennigan s’apprêtait donc à effacer à la vue de tous le haut de son visage fin et élégant lorsqu’il fut coupé dans son élan par la porte qui s’ouvrit à la volée. Aussitôt une impression familière à Varec’h envahie les lieux. Les pêcheurs étaient partis pour leurs activités journalières, il n’y’ avait donc aucun doute sur l’identité du nouveau venu. Un sourire franc naquit sur le visage du Mage tandis que se dessinait sur le pas de la taverne la silhouette bien connue ,et similaire à la sienne. Une cape de voyageur, une silhouette élancée… Il s’avança pour saluer son confrère et ami de longue date, Karkhan. Ce dernier avait apparemment amené le soleil avec lui ; de pâles mais chauds rayons s’invitèrent dans la pièce. Ce village isolé du plateau brumeux était certes envahit par une purée de pois opaque et éternelle mais il arrivait, rarement, que le soleil réussisse à percer cet obstacle. Cela ne durait jamais très longtemps, mais les rayons qui n’était alors plus filtrés, ni même par un discret nuage ne se privaient pas de taper sur la tête des habitants. Bennigan se souvint de sa première rencontre avec son ami, il y’a bien longtemps dans l’autre monde… Karkhan était bien plus jeune que lui, mais cette différence n’avait aucunement empêché leur relation fraternelle. Tandis qu’il lui comptait ses dernières nouvelles, cela faisait un bon mois qu’ils ne s’étaient vus, chacun se chargeant de mener à bien sa quête, Beni adressa un regard amusé à Jack. Karkhan avait toujours eu une attitude enjouée, aussi loin qu’il se souvienne… Et il avait bien souvent prouvé que son attitude était l’échos de son esprit toujours sur le qui vive, toujours en perpétuel mouvement, à s’interroger, aussi bien sur ce qui lui arrivait que sur des questions bien plus abstraites… Nul doute qu’il méritait amplement son statut de Maître Magicien. Une pensée fugace s’empara de son esprit… Sa sœur de guilde avait elle trouvé quand à elle un enfant digne d’elle et de l’héritage de la princesse disparue ? Et ou était elle ? Sourire intérieur. Il n’avait nul besoin de s’inquiéter pour Calith, il l’imaginait seule au milieu d’un paysage grandiose, digne de son talent, sûrement seule, profitant des cadeaux de la nature…Il la reverrait sûrement sous peu, de toute manière il devrait tôt ou tard présenter son apprenti à la guilde. Puisque Karkhan venait de le découvrir comme en témoignait son regard intrigué vis à vis de Jack, il attendrait que chacun de ses amis aient remplient les dernières volontés de Dahut, puis organiserait une réunion à la tour…Ainsi les apprentis feraient aussi connaissance entre eux… Il était important qu’ils apprennent à se faire confiance entre eux, puisqu’il représenterait la seconde génération de Mages… Son esprit suivait son propre cheminement tandis qu’il préttait oreille attentive aux dires de son « frère ». Après avoir marqué un court silence chaleureux, accueil qu’il réservait à des personnes qu’il respectait, Bennigan prit la parole d’une voix amusée.

« Moi non plus je ne m’attendais pas à te recroiser en si peu de temps… A croire que l’on te manque ? Ne t’en fait pas mon ami, tu le trouveras cet enfant… Laisse ton instinct te guider, et cesse de te focaliser dessus. L’espoir à surgit lorsque je m’y attendais le moins. Tu sais, pour ma part je pense que les jeunes dignes du savoir de notre princesse ne pullulent pas vraiment en ce monde. Je pense que tu as remarqué, Jack si présent dégage quelque chose de bien particulier… Chose que je n’avais encore jamais observé chez d’autres… Tu sauras qui choisir mon frère, cesse simplement de te poser trop de questions à ce sujet. »

Il adressa un clin d’œil à son benjamin… En effet il sentait une vague floue autour de son ami. Le doute modéré se révélait une qualité. Capacité de se remettre en question… Mais pour le coup, Bennigan rassura Karkhan, il avait tout son temps pour trouver son élève…
Le jeune homme à leur coté avait écouté leur échange avec attention. Sa chevelure blanche s’approcha de Benni et lui chuchota à voix basse quelques mots qui amenèrent le Maître Magicien à sourire, une lueur énigmatique se peignant sur ses traits. A son tour il parla à voix basse.

« Pas si vite jeune homme, bien des épreuves t’attendent… Mais si tu te décide à me suivre, je constaterais par moi même ton aptitude à recevoir un enseignement, qui peut être te conduira aux portes de connaissances bien vastes… »

Comme à son habitude, ces paroles se révélèrent bien mystérieuse… Mais bien qu’il ne le laissa pas entendre à Jack, sa décision était toute prise. S’il l’acceptait, il ferait de lui l’un des prochain magicien de ce monde. Mais laisser planer le doute, et amener ce garçon à l’humilité était l’une des premières leçon que se devait d’enseigner un Maître.
En se redressant, Varec’h croisa le regard cerné du propriétaire des lieux. Certes cette taverne représentait un lieu relativement sur, ou l’on pouvait parler plus ou moins librement de magie aux heures creuses, mais le tavernier leur faisait savoir qu’un mage en cette pièce était déjà bien suffisant… La crainte des émissaires du Diable qui aurait donné cher pour savoir ou se trouvait ces ennemis possédant des pouvoirs grandissant. A nouveau Beni haussa la voix.

« Et bien, ne nous éternisons pas en ces lieux… Karkhan, nous nous séparons de nouveau… Lorsque tu auras trouvé celui ou celle que tu cherche, chose qui ne devrait tarder, ne perd pas espoir, rend toi à la tour… Je l’annoncerais aussi à Calith, ou fait le pour moi si tu la croise… Je projette une réunion afin que nos élèves face connaissance entre eux...Il leur faudra savoir qui sont leurs alliés en ces temps troublés.
Quand à toi jeune Jack, réfléchit quelques minutes…Décides tu de me suivre un premier temps ? Dès lors, je t’ouvrirais quelques voies magiques puis je te laisserais à nouveau le choix… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Karkan ham
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 10/05/2008
Age : 24
Localisation : voyage dans le monde, apprenant à mes apprentis l'art de la magie.

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Mar 20 Mai - 23:09

Karkan sentit un air froid glisser sur sa nuque. Ce devait être cette sensation que l'on éprouvait lorsque l'on avait l'esprit occupé par quelque chose qui nous bouleversait. Karkan regardait le jeune homme d'un air bisarre. Celui-ci dégageait une intelligence très particulière, et Karkan pensa que Bennigan avait bien choisit son apprenti. Karkan se mit à penser :

*Haaa ! Quand est-ce que je vais trouver un apprenti moi ? Ca me fairrait du bien, et comme il a été convenu avec mes confrère, nous sommes sencés présenter nos apprentis à notre tour lorsque nous en aurons trouver un chacun. Je me demande si Calith a un apprenti...J'imagine pas, si je suis le seul à ne pas en avoir...J'ose même pas y penser ! Raaaaa !*

Karkan ne laissa pas ses pensée prendre le dessus dans une quelconque expression du visage ou dans un qulconque mouvement ou parole. Le jeune garçon se mit à parler. Il disait accepter la demande de Bennigan. Il semblait vraiment heureux, comme ci, jamais dans sa vie, pareil évènement ne s'était produis, ou du moins, un souvenir plus heureux. Karkan le regarda amusé, et lui rendit le regard qu'il lui adressa, avec sagesse et bienveillance. Bennigan parla en s'adressant à lui. Karkan le regarda en souriant. Il savait, ou se doutait des pensées de Bennigan en son sujet, et il savait qu'entre eux, lui, Bennigan et Calith, ils ressentaient tout les 3 la même chose, un sentiment de fraternité très fort et très démarqué. Karkan ne repondit rien dans un premier temps. Puis il semblat à Bennigan qu'il avait autre chose à faire et qu'il ne pouvait s'attarder ici. Karkan sourit intèrieurement. A lui aussi, il ne fallai qu'il traine ici trop longtemps. Beaucoup de travail l'attendait. Karkan répondit à Bennigan après que celui-ci lui ai parlé de la réunion à la tour :

_Oui, je te communiquerais par pensée le moment où j'aurais trouvé mon apprenti. N'oublie pas que nous pouvont fonctionner par pensée, grace à un sort très éfficace.

Karkan se tourna vers Jake, le regard incompréhensif. Il lui dit :

_La magie des graphèmes, mon garçon. Tu apprendras celà lors de ton apprentissage avec Bennigan. Tu verras, c'est un très bon professeur.

Puis Karkan dit à Bennigan, le regard soudain dur :

_Bon, à moi aussi, le temps joue de moi. Je dois y aller, beaucoup de travail m'appelle. Il faut dire que la vie de maître magicien n'est pas de tout repos. On se contact par pensées, afin de se tenir au courant des dernières nouvelles.

Karkan le regarda avec un sourire dur. Il arriavit à Karkan d'être très extravertit, mais il avait souvent une attitude sèrieuse, dur parfois, et un air d'expèrience sur le visage, tout comme son frère de guilde et de coeur. Karkan le regarda intensément. Puis, il fouilla dans son sac et en sortit une grande cape noir aux fins traits brillant vert émeraude. Il la mit sur les épaules, afin de ne pas avoir froid pour la route, car le soleil présent il y a peu avait disparut, laissant place à une brume sombre et à un vent glacial. Il releva la tête et regarda Bennigan et le jeune garçon, se demandant à quand le moment où ils se reverraient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bennigan Varec'h
.oO Maître Magicien Oo.
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 26
Localisation : Un peu partout sur les chemins, son ame à Krakal, petit village perdu dans la brume

MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   Dim 15 Juin - 5:34

Un dernier sourire entendu à son ami de longue date et ce dernier quitta la taverne. Une attitude amusée continuait de transparaitre des traits de Bennigan. Quel que soit la durée que Karkhan mettrait à trouver son apprenti, le mage savait qu'il se montrerait aisément à la hauteur de la tache qui lui incombait. La personnalité de son bengamin arborait bien des facettes, mais il savait s emontrer sérieux et attentif, prêt à apporter ses connaissances à l'élu. La silhouette familière s'éloigna dans la brume qui retombait imperceptiblement mais à une vitesse fulgurante, masquant pour plusieurs jours l'astre solaire.
L'homme réajusta sa cape de voyage, prit soin de masquer sa chevelure rouge sang sous sa capuche et adressa un clin d'oeil à Jack.

Et bien...Prêt? Il te reste bien des choses à découvrir. Peut être croiserons nous dans peu de temps ma conseur...

Sans attendre la réponse du garçon, il sortit à son tour de la pièce et se dirigea sans hésitation au coeur de la grisaille. Une longue route les attendait. Il leur fallait retraverser tout le plateau brumeux. Plus ils parcoureraient de chemin avant la nuit mieux ce serait. Dans le pire des cas, ils pourraient passer par les falaises. A voir.
Le Maître Magicien affichait son éternel air énigmatique, perdu dans ses pensées, silencieux. Le jeune homme qui marchait dans se spas s'embarquait dans une grande aventure, dont l'issue n'était qu'un mystère au bout de bien longues nuits.
Calith occupait de temps à autre l'esprit de Bennigan. L'avait elle trouvé? Assurément non, elle l'aurait contacter le cas échéant. Il sentait qu'elle vivait en ce moment même une xpérience loin d'être des plus agréble. Mais il lui faisait confiance. Elle pouvait très bien s'en sortir tout seul. Pour sa part, sa mission prenait désormais tout son sens.

Terminé

_________________
présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-galactikfootball.forumactif.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En éspèrant trouver l' Enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
En éspèrant trouver l' Enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouver la dresseuse chocobo dans la Plaine Félicité
» [Aide] Où trouver des oreilles
» Le titre ... toujours aussi dur d'en trouver un ...
» Sondage pour mon futur nabcast pour enfant.
» UTILITÉ DES MANDRAGORE, ENFIN TROUVER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keoded-loar :: Plateau Brumeux :: Krakal :: La taverne Frétillante-
Sauter vers: