PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'une nomade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marniah
La blanche
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 24/04/2008
Localisation : À vous de chercher

Feuille de personnage
Age du perso: 16 ans
Métier: Musicienne
Village: Aucun

MessageSujet: Histoire d'une nomade   Mer 14 Mai - 23:17

Une ancienne légende raconte que le vent transporte l’histoire du monde et qu’il nous suffit de tendre l’oreille pour l’entendre. Cependant, il est orgueilleux de son savoir et il aime rendre ses paroles inaudibles. C’est pourquoi peu de gens le comprennent et ceux qui disent y arriver ne sont, en fait, que les victimes de leur propres désirs et croyances. Les seuls pouvant suivre les paroles du vent ne le savent pas, car la brise ne s’entend pas comme les sons, il faut d’abord la sentir puis s’oublier. À se moment seulement, le vent s’intéressera peut-être à vous et alors il partagera ses récits ainsi que ses chants, mais dès que vous vous souviendrez de l’être que vous êtes, toutes ses histoires ne seront, au mieux, qu’un vieux rêve inaccessible.

À travers les âges, le vent acquit de nombreux noms : alizé, chinook, foehn, mistral, sirocco, ..., mais peut importe l’endroit où il souffle, il est toujours le même, gardien autant de l’histoire que de ses propres souvenirs, parfois plus vieux que la terre mais qui lui semble aussi clair que s’ils dataient d’hier. Le vent est depuis toujours présent et rien ne laisse croire qu’il mourra un jour, car même endormit, il se fait sentir et la plus calme des journées n’est pas dédaignée par la brise. Peu importe qui nous sommes et d’où nous venons, il nous est familier et nous grandissons avec lui, apprenant à l’apprivoiser et à le respecter. Pour les gens de mon clan, il est un emblème représentant notre savoir, notre force et nos mouvements constants, car pour nous l’immobilité évoque la mort. C’est en grandissant avec eux que j’appris à aimer le vent et à ne pas lui en vouloir malgré ses caprices et ses colères. Il est vu comme un membre de notre famille et un confident. Personne ne connaît mon peuple aussi bien que lui, et comme mes ancêtres, j’ajoute mes espoirs ainsi que mes craintes à son savoir, sachant qu’il les gardera jalousement. Cependant, si vous tendez la bonne oreille, il pourrait partager avec vous quelques épisodes de la vie d’un des notre, pour un court moment.


Dernière édition par Marniah le Ven 22 Aoû - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marniah
La blanche
avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 24/04/2008
Localisation : À vous de chercher

Feuille de personnage
Age du perso: 16 ans
Métier: Musicienne
Village: Aucun

MessageSujet: Re: Histoire d'une nomade   Mer 9 Juil - 3:20

Le vent souffle sur la plaine, passant entre les rochers et faisant plier l’herbe, bientôt, il aperçoit un rocher qui a changé de forme. Curieux, il arrête son mouvement présent pour en créer un autre qui l’approchera de la pierre. Un peu déçu, il comprend que « l’ajout » n’est qu’une petite fille au regard fixe et décide de passer brusquement sur elle pour la faire bouger. Cependant, seuls les cheveux de l’enfant réagirent, elle n’eut même pas un clignement des yeux attestant qu’elle était vivante et surtout qu’elle l’avait senti. Le vent aurait froncé ses sourcils s’il en avait eu, d’habitude les gens des plaines le saluaient, ou tout du moins lui offraient un sourire. Durant un moment, il recula pour la regarder une seconde fois, sa peau était trop pâle pour faire partie du clan des plaines mais il avait appris que les gênes étaient parfois étranges et que les peuples pouvaient se mélanger. L’enfant portait une tunique blanche, ajustée mais légère rehaussée de forme orange et un long morceau de tissus avec les même formes formait un tas près d’elle, cependant les couleurs étaient inversées. Enchanté, le vent reconnu l’habit habituel des petits d’un clan qu’il aimait bien. D’ordinaire, l’enfant est enroulé dans la bande de tissus, lui laissant les bras et les jambes libres pour jouer. La tunique sert de sous-vêtement, toutefois beaucoup l’adopte comme vêtement de tous les jours pour garder le morceau de tissus propre. Sa bonne humeur retrouvé, le vent se transforma en brise pour lui caresser la joue, la gamine réagit instantanément en s’étirant pour sortir de sa torpeur et sourit en lui disant bonjour. À cet instant, il aurait aimé ronronner, car il ne se lasserait jamais d’être reconnu ainsi que saluer, surtout par ceux de se clan. Il ne comprenait pas très bien son affection pour eux, et ne ressentait nullement le besoin d’y réfléchir. La brise s’en allait quand l’enfant s’adressa à lui pour la seconde fois. Elle disait s’appeler Marniah et souhaiter se fondre au rocher. La brise ne comprenait pas les sentiments humains mais il savait les reconnaître et il voyait que l’enfant se retenait pour ne pas pleurer. La brise redevint vent, ne sachant que faire il se promena dans les environ créant une musique qui endormit la petite sans qu’il s’en aperçoit. Quand il s’en rendit compte, la gamine dormait depuis un bon moment, alors il repris son premier mouvement pour poursuivre sa ballade, passant entre les rochers et faisant plier l’herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire d'une nomade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keoded-loar :: Hors RP :: Carnets de route-
Sauter vers: